En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Le Boeuf sur le toit ...

l'article des élèves

Publié le mardi 17 juin 2014 16:58 - Mis à jour le mardi 17 juin 2014 16:58

Jeudi 15 mai avec la classe de 6°C, nous sommes allés au Palais des Congrès à Nantes pour écouter un concert de musique classique joué par l'Orchestre National des Pays de la Loire.

Nous avons d'abord découvert le plateau (la scène) et l'organisation des instruments présents dans l'orchestre sur la scène. On s'est assis sur les chaises des musiciens et on répondait aux questions de Sophie, la guide. Il y avait environ la motié de l'orchestre (48 instruments).

Nous avons aussi visité les coulisses et vu comment les projecteurs ou les panneaux peuvent bouger pour changer la taille de la scène. Nous avons vu les costumes des musiciens ( costumes avec la queue de pie).

Puis, nous avons rencontré Pascal Rophé, le chef d'orchestre qui nous a raconté son parcours, comment il a fait pour en arriver jusque là.

Ensuite, nous avons pique-niqué devant le Palais des Congrès.

Nous sommes rentrés dans la salle pour nous installer au premier étage (balcon). Il y avait beaucoup de monde. Nous avons écouté une symphonie et un concerto d'Haydn, « le festin de l'araignée » de Roussel et enfin « Le bœuf sur le toit » de Darius Milhaud.

« Les spectateurs ont adoré ! J'ai bien aimé ce concert, les musiciens (surtout les violonistes) bougeaient beaucoup leur tête. »

« J'ai bien aimé car c'était mélodieux. Mais je trouvais que ça ne bougeait pas trop comme musique. »

« J'ai préféré le bœuf sur le toit car c'était plus rythmé. »

« Il y avait plein d'instruments à cordes, des cuivres, des bois et des percussions... »

« Le bœuf était bien mieux pour moi mais il se répétait souvent. Les gestes du chef d'orchestre étaient bizarres et il ne s'arrêtait pas ! »

« C'était bien mais un peu long. »

« J'ai pas trop aimé la 1° partie (Haydn) mais j'ai bien aimé la 2° partie car il y avait plus de peps, de tonus et en plus, on avait étudié le « bœuf sur le toit » en musique. »

« La symphonie d'Albert Roussel ressemnblait aux musiques de dessins animés... »

Mélony, Ilona , Enora, Anaëlle, Yann, Carla, Lison...

Pièces jointes
Aucune pièce jointe