En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

St Anne's Diocesan College

Tous les articles (17)
  • Matric Ball at Saint Anne's

    Par STEPHANIE RUBEZ, publié le lundi 6 mars 2017 18:24 - Mis à jour le lundi 6 mars 2017 18:28
    Notre collègue, Catherine Crampton, professeur de français à Saint Anne's, a partagé certaines photos de ce cérémonial. Il s'agit d'un bal organisé par l'établissement en l'honneur de leurs bachelières (élèves de Terminales).
  • Letters to our penpals

    4
    Par STEPHANIE RUBEZ, publié le mercredi 30 novembre 2016 11:24 - Mis à jour le mercredi 7 décembre 2016 11:32

    Dear penpals,

    Here are some letters from our 6C...

    We hope you'll enjoy reading them.

    Thanks to Manek, Cyrielle, Maelys, Keran and Evan.

  • Communication Académie de Nantes - mobilité

    Par STEPHANIE RUBEZ, publié le lundi 27 juin 2016 13:30 - Mis à jour le lundi 27 juin 2016 13:30

    http://www.ac-nantes.fr/medias/photo/kwazululoire-120x60_1465389605985-pngKwaZuluLoire, un partenariat entre l’Afrique du Sud et l’académie de Nantes

    Pour la deuxième année consécutive, une délégation, composée de sept élèves ambassadeurs et de trois professeures de l’académie, s’est rendue en Afrique du sud dans le cadre du partenariat KwaZuluLoire.

    L’académie compte aujourd’hui treize partenariats avec des pays étrangers (Royaume–Uni, U.S.A, Allemagne, Italie, Espagne, Mexique, Maroc, Bulgarie, Canada, Afrique du Sud) et, pour certains, avec plusieurs de leurs états. Chaque partenariat offre un cadre facilitateur aux établissements pour trouver un partenaire et développer leurs propres échanges internationaux.

    Depuis mars 2014, l’académie de Nantes et l’association des professeurs de français du Kwazulu Natal, en Afrique du Sud (l’état où si situe la ville de Durban), sont engagées mutuellement dans un partenariat, ouvrant la voie à des échanges entre les deux pays et à des séjours pour des élèves et des professeurs.
    Ce programme académique a la particularité de proposer à des collégiens une mobilité individuelle.
     


    Cette année, dix établissements de l’académie étaient engagés dans l’aventure :


    Sept élèves (six filles et un garçon) et trois enseignantes, représentant chacun un établissement, ont eu la chance de se rendre à Durban pendant deux semaines.
    Une enseignante du collège Jules Verne au Pouliguen, présente depuis plusieurs mois à Durban dans l’une des écoles partenaires (dans le cadre d‘un programme académique de mobilité des enseignants), avait activement préparé l’arrivée des français et le programme du séjour.

    Les collégiens (des élèves de quatrième et de troisième) engagés dans ce programme sont chaque année choisis pour leur motivation et leurs compétences sociales et civiques.
    Sur place à Durban, le séjour se déroule en immersion complète dans les familles et les établissements d’accueil.
    Ces jeunes sont confrontés à une réalité quotidienne très éloignée de leur vécu en France. L’autonomie et l’ouverture d’esprit sont des qualités requises pour donner toute sa force à l’expérience qui leur est offerte, ainsi que leur capacité à transmettre et partager à leur retour, afin que l’ensemble de leur collège puisse bénéficier des vertus de l’échange.
     


    Au Kwazulu Natal, durant la semaine, les élèves suivent les journées de classe. En Afrique du Sud, la diversité est partout et dans une même journée ils entendent parler trois ou quatre langues différentes ; une authentique manière d’appréhender ce qu’est cette "nation arc-en-ciel".
    Le week-end permet de découvrir la ville et le pays (visites, safari, plage, restaurant et découverte du "braï", le barbecue sud africain).

    Un tel séjour est bien évidemment l’occasion de progresser dans la maîtrise de l’anglais. Mais les élèves témoignent surtout d’une expérience humainement inoubliable et formatrice à des valeurs telles que le respect et la tolérance.
    Pour les enseignantes, le séjour offre l’opportunité d’échanges sur les systèmes éducatifs des deux pays, de co-animations de cours de français et de mise en place de projets permettant d’animer les échanges tout au long de l’année entre les établissements partenaires afin qu’un maximum d’élèves, de part et d’autre, puissent profiter de cette ouverture.

    En 2017, pour la première fois depuis le début du programme KwazuluLoire, ce sera au tour des élèves et professeurs du Kwazulu Natal de venir découvrir l’académie de Nantes.

    Pour de plus amples informations sur le programme, vous pouvez contacter la Délégation Académique aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération : DAREIC.
     

  • Visite d'un orphelinat

    1
    Par STEPHANIE RUBEZ, publié le mardi 17 mai 2016 17:25 - Mis à jour le jeudi 19 mai 2016 13:35

    L'après-midi du 11 Mai, j'ai pu suivre les garçons de Hilton, qui partaient disputer un match de football avec les enfants d' un orphelinat de Pietermaritzburg.

    La directrice m'a demandé de ne pas publier les photos de ces enfants sur le web. Vous ne pourrez donc les voir.

    Ils sont nombreux à s'amuser sur le terrain de sport avec les garçons de Hilton.

    Un tout jeune enfant vient d'être accueilli dans le centre. On nous indique son âge (trois ans) et Karen, la collègue responsable du programme "Outreach", s'en étonne. Tout comme moi, d'ailleurs. On lui donnerait tout au plus  un an et demi.

    Les enfants sont ravis de notre arrivée: ils nous enlacent, tapent dans nos mains, nous chantent des chansons en Isizulu, nous font des danses africaines en levant bien haut la jambe et nous jouent même une petite pièce de théâtre (après m'avoir emprunté mon sac à main!).

    Ils adorent être photographiés et insistent pour se voir sur la photographie. Nombreux sont ceux qui tentent de s'imposer pour apparaitre sur l'une d'entre elles.

     

  • Mercredi 11 Mai

    Par STEPHANIE RUBEZ, publié le mercredi 11 mai 2016 12:13 - Mis à jour le jeudi 19 mai 2016 13:34

    Good morning,

    La soiree derniere etait tres importante pour certains garcons d'Hilton. Leur professeur de francais Heather Peel, aidee de certains collegues, avait la lourde responsabilite de proceder aux dernieres selections des eleves volontaires pour un echange de trois mois aux Etats-Unis, en Angleterre ou en Allemagne.

    La tension etait palpable. Les meilleurs restaient. Un premier tri avait en effet deja ete fait: leurs professeurs avaient interviewe bon nombre d'entre eux et elimine certains. Chaque garcon portait son plus beau costume, sa plus belle cravatte. La coiffure etait impeccable.

    L'un d' entre eux portait un gilet en plus, signe de son excellence pour ses resultats scolaires, sportifs et de son attitude irreprochable. Tout le monde respecte ici ces marques de disctinction.

    Voila en quoi consistaient les epreuves de selection:

    pendant le diner, chacun etait convie derriere le pupitre, afin de presenter l'un de ses camarades (en anglais), puis chacun devait s'exprimer devant l'assemblee d'eleves et de professeurs, membres du jury, sur un sujet divers. Ils devaient donc tous improviser un petit discours de deux minutes maximum. Il etait impressionnant de constater leurs capacites certaines en terme d'adaptabilite et de gestion du stress. Les enseignants devaient changer de place et de table, car lors du repas, les enseignants jugeaient egalement leur facon de se comporter en societe et leur capacite a communiquer. Chacun se sera efforce de venir me saluer et echanger avec moi.

    En me quittant, chacun a mis un point d'honneur a venir me faire un 'hug', sorte d'embrassade amicale, comme les Americains en ont l'habitude.

    Ce matin, et comme chaque matin, les eleves punis (et oui, meme a Hilton, il y en a!) doivent venir a 6H30 reveiller leur professeur. Donc, deux eleves frappent a la porte de la maison et une courte conversation s'ensuit.

    Apres la recreation, les garcons et leurs professeurs devaient se rendre a la chapelle. La ceremonie fut courte, et une nouvelle fois, un grand ecran a permis de projeter un clip video, une sorte de priere tres moderne. Cela ressemblait a du rap.

    Ma collegue Heather est actuellement en classe avec certains eleves. La seance va durer 1 heure et demie et chacun va poursuivre la lecture du livre de son choix.

    Petit message a Lea: je ne risque pas de revenir bronzee. Il pleut ici aussi (trois journees completes depuis le debut de mon sejour) et surtout il fait tres tres froid, tout particulierement le matin, le soir et la nuit!!! Les francais installes a Pietermaritzburg ont besoin de nombreuses couettes. Les maisons ne sont pas chauffees en Afrique du Sud.

    See you soon. Take care.

    Mrs Rubez.