En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Brighton 2014

Tous les articles (6)
  • Le musée d'histoire naturelle de Brighton

    0
    Par FRANCOIS CARRIE, publié le jeudi 10 avril 2014 17:40 - Mis à jour le vendredi 11 avril 2014 18:05

    La lecture des dossiers des élèves et les conversations avec certains d'entre eux ont mis en lumière le peu d'intérêt du groupe pour la visite du Booth Museum à Brighton.

    Revenons un peu sur ce dernier en relisant la page internet du musée:

    http://www.brighton-hove-rpml.org.uk/Museums/boothmuseum/Pages/home.aspx

    What to see  

    Ever since Edward Booth opened the Booth Museum in 1874 with his lifetime collection of stuffed British birds, the museum has remained a fascinating – and quirky – celebration of natural history.

    The variety of species of stuffed birds on display is magnificent and is a reflection of Mr Booth’s ambition to try and capture an example of every single British bird in existence. The birds are displayed using the Victorian method of ‘environmental diorama’ that sets them off in their natural habitats. 

    There are also colourful butterfly collections with over 650 types on display.

    The fossil and bone collections date back to when dinosaurs and woolly rhinos roamed Sussex.

     

    On y mentionne l'ambition de Booth, naturaliste du 19e siècle d'y réunir un exemplaire de chaque oiseau de Grande-Bretagne et il faut comprendre que la taxidermie ou l'art d'empailler des animaux morts a été pendant longtemps le seul moyen de montrer au public des espèces inconnues.Nous comprenons néanmoins le malaise de nos élèves, et retrouvons dans l'histoire du Museum D'Histoire Naturelle de Nantes récit de pareille perception:

    En ce début du 20ème siècle, le muséum de Nantes est un lieu de savants et de savoir. Mais, si sa notoriété scientifique est étendue, il n’intéresse guère le grand public. « Les visiteurs se dégoûtent vite des animaux empaillés, alignés en rangs d’oignons, pourvus d’une étiquette portant un nom barbare » . Ainsi s’exprime en 1908, Ernest Marchand qui succèdera à Louis Bureau en 1920.

    Fort de ce constat, il fait rentrer la pédagogie dans les présentations de la salle de zoologie.

    «Chaque espèce est pourvue d’une étiquette explicative accompagnée d’un petit planisphère, où l’aire de répartition se détache en rouge… », explique t-il dans le "Guide du visiteur". Et il fait réaliser des aquarelles « afin de donner une idée de l’animal dans son milieu ».

    Il écrit par ailleurs, dans un projet d’enseignement des sciences au Muséum de Nantes, que si le visiteur ne s’intéresse pas à la classification, c’est que l’on ne « l’y a pas initié (…) et que l’idée d’espèce (…) est loin de ressortir du groupement des animaux exposés ».

    Il réorganise alors le contenu des vitrines. Reptiles, batraciens et poissons, « montent » dans les vitrines des galeries, tandis que les mammifères vont occuper la totalité des grandes vitrines du bas, et être répertoriés « d’après le Catalogus Mammalium de E. L. Troussart ».
    Le visiteur qui emprunte alors le grand escalier, « après avoir passé sous le nez d’un Chameau de la Bactriane (pièce aujourd’hui disparue) qui semble l’inspecter », découvre une salle de zoologie parfaitement organisée « telle que la Science l’admet aujourd’hui».

     

    Comme nous le voyons ici, tout est affaire de pédagogie, d'explications et surtout de curiosité!

  • Londres d'hier et d'aujourd'hui.

    0
    Par FRANCOIS CARRIE, publié le lundi 17 février 2014 17:15 - Mis à jour le lundi 17 février 2014 17:15

    Une excursion à Londres est toujours l'occasion de constater à quel point cette ville est dynamique! Les changements sont permanents et c'est à peine si on reconnait certains lieux d'une année sur l'autre! 

    Le car va être immobilisé pendant neuf heures et nous nous retrouvons donc avec notre groupe dehors pendant toute la journée! Heureusement le temps est meilleur aujourd'hui qu'hier à Salisbury, il ne pleut pas...encore!

    Nous commençons par la Tour de Londres et le non moins fameux Tower Bridge, les appareils photos sont de sortie et tout le monde mitraille les ponts et les bâtiments! 

    Nous allons dans le quartier de la City, célèbre pour ses bureaux  et son architecture ultra-modernes. On se croirait à Manhattan au milieu des gratte-ciel  mais au coin de la rue on peut encore voir des pubs construits au dix-huitième siècle! 

     

     

     

     

     

     

    Nous faisons un pique-nique au pied du Cornichon et ne nous lassons pas de voir la lumière jouer dans les reflets des façades de verre et d'aluminium! 

    Nous regagnons la Tour pour embarquer sur un bateau mouche au pied de Tower Bridge et descendre la Tamise jusqu'au Parlement à Westminster.

    Nous admirons le Shard et ses 306 métres qui dominent le cuirassé Belfast qui a participé au débarquement en juin 1944 sur nos côtes.

    Nous passons sous le Millenium Bridge et jetons un regard à la coupole de Saint Paul.

    Lorsque nous arrivons devant Big Ben tous les visages sont fixés sur le cadran imposant, la circulation est dense et nous nous frayons un chemin jusqu'à Whitehall pour voir le quartier des ministères et la résidence du Premier Ministre.Nous allons ensuite jusqu'à Trafalgar Square où nous visiterons la National Gallery.

    Lorsque nous en sortirons il fera presque nuit, nous irons faire un tour à Covent Garden puis irons dîner au Silver Cross, un vrai pub où nous mangerons un fish & chips, l'expérience britannique jusqu'au bout!

    Le retour sera long et pénible, les conditions météo et une gestion médiocre des trains nous feront attendre deux heures avant de pouvoir passer le car sur le Shuttle et une fois en France, nous retrouverons la pluie...

    Le voyage est terminé, il reste maintenant à écrire le journal de bord et rendre compte de son expérience, ses perceptions et à mesurer à quel point les voyages nous enrichissent. 

     

  • Salisbury et la New Forest

    0
    Par FRANCOIS CARRIE, publié le mercredi 12 février 2014 23:37 - Mis à jour le mercredi 12 février 2014 23:38

    Rendez-vous à 7h30 ce matin car nous allons à Salisbury, plus à l'ouest, visiter la cathédrale. Le temps est affreux, pluie et vent, nous traversons des paysages inondés, tout déborde, partout!

    Une fois arrivés sur place les choses ne se sont pas arrangées et le temps d'aller à pied à la cathédrale, nous sommes tous bien trempés. Nous trouvons refuge dans le cloître et visitons la Salle du Chapitre où est conservée la Magna Carta mais où hélas, les photos sont interdites.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après un tour rapide dans une rue piétonnière, nous repartons en direction de Lyndhurst, charmant village de la New Forest, terrain de chasse des Rois d'Angleterre depuis Guillaume le Conquérant.

    Vieux hôtels, cottages charmants, aucun doute, nous sommes en Angleterre! 

     

     

    La présence inattendue pour ce village d'une concession Ferrari ravit nos élèves! Nous leur expliquons qu'afin de pouvoir s'offrir ces voitures, ils devront bien s'appliquer à l'école...

     

     

    La météo ne s'arrangeant pas du tout en fin de journée, nous n'avons pas pu nous promener dans la nature comme nous l'avions espéré. Nous rentrons à Brighton faire les valises et rêvons déjà à notre journée à Londres!

     

  • Royal Pavilion, palace de toutes les fantaisies!

    0
    Par FRANCOIS CARRIE, publié le mercredi 12 février 2014 00:09 - Mis à jour le mercredi 12 février 2014 00:14

    Nous commençons la journée sous une pluie glacée,ambiance grand nord! Les familles d'accueil ont fait bonne impression à nos voyageurs et une bonne nuit de sommeil leur a rendu des couleurs !

    Nous commençons donc la visite du palais peu ordinaire du Prince Régent: l'extérieur est de style Indien et l'intérieur Chinois! Nous traversons les salles avec notre guide audio qui nous en narre toutes les aventures!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous quittons les lieux et allons dans une galerie marchande pour y trouver un abri où pique-niquer avant de pouvoir y revenir à la faveur d'une belle éclaircie, la météo britannique nous surprendra toujours!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sous le soleil les lieux sont si agréables, les écureuils et les musiciens de rue charment notre petite troupe!

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous allons ensuite explorer les "Lanes", petites ruelles qui font le charme du quartier.C'est l'occasion d'acheter quelques souvenirs pour gâter toute la famille...le bon goût n'est pas toujours au rendez-vous mais l'intention est louable!

     

     

  • Brighton, nous voila!

    0
    Par FRANCOIS CARRIE, publié le lundi 10 février 2014 23:22 - Mis à jour le lundi 10 février 2014 23:22

    Une bonne surprise pour ce voyage, l'état de la mer, que nous redoutions et qui est bon! Une mauvaise surprise, les élèves très énervés ne nous laisseront pas fermer l'oeil...Nous débarquons donc à Portsmouth passablement fatigués pour commencer notre programme!

     

     

     

    Nous faisons un petit tour en bord de mer tandis que le jour se lève et que le soleil se met à briller!

     

     

     

     

     

    Non ceux là ne sont pas les nôtres...