En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Le marais au fil du temps

Terre de Sel

Par FRANCOIS CARRIE, publié le dimanche 31 mars 2013 21:05 - Mis à jour le dimanche 31 mars 2013 21:05

 Vendredi 22 mars 2013: 

Depuis deux jours, nous sommes au printemps...oui enfin uniquement sur le calendrier car ce matin , dans le brouillard et par un froid polaire, nous nous sentons encore en plein hiver et c'est sans aucun entrain que nous partons pour le marais, espérant jusqu'à la dernière minute que la matinée se déroulera à l'intérieur de Terre de Sel qui nous accueille...

Deux animateurs viennent nous rejoindre et nous disent que le programme est bien un tour dans les marais, nous regardons le bout de nos chaussures encore sèches et propres et après un énorme soupir, partons en file indienne sur les marais salants en suivant Arnaud qui ne semble pas du tout dérangé par la météo! 

Une fois sur place, petite révision du vocabulaire : l'étier, l'oeillet, la vasière...et cours sur la géologie des marais: Arnaud nous invite à remonter dans le temps pour comprendre comment le marais est né, grâce à l'argile, au sable...Les élèves se sont entre temps transformés en inuits ou eskimos, il ne manque que les chiens de traîneau pour se croire au pôle nord! 

On fait frotter aux élèves des morceaux de granit : non ils ne vont pas faire du feu, ils montrent à leurs camarades comment se forme le sable!

Ensuite on marche un peu , ça réchauffe et Arnaud va pêcher pour nous: après la géologie il est temps d'étudier la faune des marais!

Nous rentrons au chaud et allons découvrir le nom des espèces pêchées à l'aide de clés de détermination . La démarche scientifique est très appréciée et tous sont attentifs. Nous avons une crevette, un triton, une larve de libellule, et un crabe! 

Nous pouvons à présent répondre à la question : pourquoi peut-on observer dans ce lieu tant d'espèces d'oiseaux? (environ 300 sur les 900 que compte l'Europe).

Les élèves reconstituent la chaîne alimentaire du héron cendré.

Arnaud termine son intervention en rappelant le rôle de l'homme dans la préservation de ce milieu fragile: c'est grâce aux paludiers que ce milieu est ce qu'il est et que tant d'oiseaux viennent y hiverner et s'y reproduire en été! 

Nous quittons Terre de Sel tous ravis de l'excellente visite que nous avons faite et avec le sentiment d'avoir encore tant de choses à apprendre sur ces marais salants et leurs habitants! 

A consulter sur internet le site de Terre de Sel:

http://www.terredesel.fr/

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe